• En début d'année, dans la liste de matériel, je demande à mes élèves des choses en double ou en triple : bâton de colle, crayon de papier, etc... Pour qu'ils les aient sous la main au moment où ils en auront besoin, mais que leur trousse ne soit pas archi-pleine avec tout ce matériel en double, j'utilise des boites de mouchoirs vides. Sur un côté j'écris le prénom de l'élève, et je découpe un peu le dessus tout en laissant une bordure, ce qui permet de les empiler.
    Dès qu'un élève a besoin d'une recharge, il se lève et va chercher dans sa boite.

    Ca, c'est le côté récup-pratique...


    Récup ? vous avez dit Récup ? Mais je vais pouvoir participer au rallye-lien de Sapienta !

    Boite à matos

    Donc, pour en revenir à mes boites, j'avais aussi envie de les décorer, histoire ... ben... que ça soit joli, quoi !
    J'avais trouvé l'idée sur le net (merci Pinterest) depuis un moment, et je viens de concrétiser avec fiston pendant les vacances. Du coup, je confirme que c'est faisable dès la moyenne section de maternelle ^^ Je vais faire ça avec mes CM !

    Un peu de peinture (deux couches)pour le fond, des taches de peinture pour décorer (ou des pustules faits de bouchons en plastique), des dents découpées dans du papier blanc et collées à l'intérieur de la boite, des bouchons plastiques et des yeux mobiles et le tour est joué !
    L'effet est super !
    J'ai testé avec quelques fournitures : si on fait un peu attention, pas de problème, ça tient bien même si on farfouille à l'intérieur pour chercher son nouveau bâton de colle !


    Boite à matosBoite à matos

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    5 commentaires
  • Les CartacharisJ'avais découvert les Cartacharis quand Charivari avait publié son article la première fois. J'avais trouvé l'idée sympa... mais je n'avais pas essayé.

    Et puis je me suis lancée dans l'impression de jeux de toutes sortes pour bosser sur les fractions, et je me suis souvenue des Cartacharis. J'ai donc imprimé ce qui concernait les fractions, et j'ai utilisé les petites cartes en aide perso.
    Ca a été une révélation ! Si ! Si ! je pèse mes mots !

    J'ai expliqué à mes élèves (elles étaient deux ce soir-là) comment ça marchait (on associe les cartes par deux, et pour vérifier si c'est juste, on les retourne ; si le dessin est identique, c'est juste) et elles ont commencé à travailler. Avec leur ardoise (y'avait des histoires d'équivalence) elles ont cherché, quasiment sans mon aide, jusqu'à avoir posé toutes les cartes par deux.
    Observer Clara retourner ses cartes, les unes après les autres, avec ce sourire grandissant au fur et à mesure qu'elle découvrait que ses associations étaient les bonnes, c'était très émouvant ; j'en avais les larmes aux yeux et ça restera un grand moment de ma carrière ! Les Cartacharis

    Du coup, j'en ai imprimé pas mal d'autres, et je me suis mise à en produire aussi.
    Comme Charivari le demandait, je ne les publierai pas ici, mais je vous encourage à aller voir ses cartes et les nombreuses contributions reçues... y'a de quoi se constituer un petit stock d démarrage !
    Je pense les intégrer au programme "quand j'ai fini... je fais quoi ?" et je pense que ça va motiver les plus lents. En plus, ça marche ! Les élèves qui avaient planché sur les cartes de fractions les ont refaites 15 jours plus tard, en beaucoup moins de temps, et tout juste !

    Si je devais décerner le prix de la trouvaille pédagogique de l'année, ce serait aux Cartacharis !

    Pin It

    6 commentaires
  • Ce sera une première, pour cette rentrée, que ce "cahier d'apprentissages". J'ai lu des trucs là-dessus, sur l'école de demain, ça m'a donné envie d'essayer, mais c'est encore un peu flou. Alors, ce billet va me permettre (à moi aussi) de clarifier les choses.

    Le cahier d'apprentissagesLe cahier d'apprentissages, je le voudrais comme un journal de bord de l'année scolaire, un peu comme le cahier de vie de l'école maternelle, mais pour les CM, avec possibilité d'agencer les pages de personnaliser leur cahier... (j'y reviens plus bas)

    L'an dernier, et pas mal d'années précédentes aussi, j'ai fait écrire aux élèves leur "journal". Chaque soir, on y écrivait 2 phrases : on choisissait une chose qu'on avait aimée (ou pas aimée d'ailleurs) en expliquant pourquoi, et une chose qu'on avait apprise. Ca permet de revenir sur les apprentissages (la méta-cognition, c'est ça ? ), c'est pas mal...mais le côté répétitif barbait un peu les élèves (et moi aussi d'ailleurs) au bout d'un moment.
    Ce "journal" devrait revenir sous une autre forme dans le cahier d'apprentissages... en plus des événements marquants de la journée, de quelques exercices supplémentaires si besoin, de travaux de recherche, bref, tout ce qu'on fait, tout ce qu'on apprend... M'en vais détailler ça !



    Ce cahier devrait aussi servir de lien entre l'école et les familles : c'est un peu ce qu'argumentent les "pro-devoirs", que c'est un lien, un moyen pour les parents de voir ce qui se fait en classe...Eh bien ils verront dans ce cahier d'apprentissage tout ce qu'on aura fait puisqu'on y notera des choses concernant toutes les disciplines.

    Alors, concrètement, ça ressemblera à quoi...?

    Je vois ça comme ça :
    - un titre centré : semaine du ...... au ...... (j'ai à coeur d'organiser ça au maximum)
    - en début de semaine, on colle la fiche "mon petit problème quotidien" et la fiche "une phrase par semaine". Ca c'est les rituels prévus et planifiés, on n'aura plus qu'à venir relire ça chaque jour pour compléter.
    - pour chaque jour, ensuite, la date (contre la marge) et puis le suivi de la journée, avec plusieurs "rubriques" possible (que l'élève notera contre la marge, avec éventuellement un horaire associé) :

    - j'ai compris : à l'issu d'une séquence, l'élève pourra noter en une phrase quelque chose qu'il a appris, compris, intégré. (prévoir un temps à la fin de chaque séquence pour rédiger cette phrase). L'élève pourra aussi ajouter s'il a aimé ce moment, ou pas, pourquoi...bref, exprimer son ressenti.
    exemple : J'ai compris comment se forme une éclipse : c'est quand la lune passe entre la Terre et le Soleil, et qu'elle le cache. Je trouve ça magnifique !Le cahier d'apprentissages

    - nous avons travaillé sur  : quand le travail n'est pas terminé, que la leçon n'est pas finie, mais qu'on a déjà avancé, l'élève pourra rédiger une phrase pour le dire et préciser également (comme je le leur dis souvent) quelles suites seront données à ce travail. Encore une fois, l'expression de son ressenti, de ce qu'il en a pensé, est vivement encouragée...
    exemple : Nous avons travaillé sur la reproduction d'un cube. C'est pas facile mais certains élèves ont réussi et nous ont dit comment. La prochaine fois, je devrais y arriver !

    - j'ai du mal avec : autre façon de résumer une séquence, si ça coince. L'élève pourra exprimer ce qui l'ennuie, là où ça coince, justement, ce qu'il aimerait...
    exemple : J'ai du mal avec les tables de multiplications : je les sais à la maison mais à l'école, je ne m'en rappelle plus.

    - je n'ai pas fini : un exercice fait en classe, un travail de recherche, une illustration... c'est le moment d'indiquer ce qui est à terminer.
    C'est là que je m'éloigne de mon lien ci-dessus : il est possible qu'on voie aussi dans ce cahier des exercices. En cas de travail non terminé, et si le support premier n'est pas disponible (cahier du jour en cours de correction par exemple), le retard sera rattrapé dans le cahier d'apprentissage (je détaille le pourquoi en bas d'article***).
    exemples : Je n'ai pas fini d'illustrer le texte que j'ai recopié dans mon cahier d'écrivain. (et il finira à la maison, le soir)
    Je n'ai pas fini le deuxième exercice de maths. Exercice n° 3 page 72 :(et il fait l'exercice chez lui)

    Voilà pour les "phrases-bilan". Mais j'aimerais aussi que dans ce cahier on puisse retrouver des réflexions, des recherches, des travaux en cours, des idées, hypothèses et autres "premiers jets".
    Le cahier d'apprentissagesAinsi, on pourra lire :

    - je réfléchis, je cherche : L'occasion de décrire un travail ou une réflexion en cours (de maturation), de noter des idées, en vrac, sur lesquelles l'élève pourra revenir plus tard
    exemples : Je réfléchis à un sujet pour mon exposé.
    Je cherche des idées pour mon prochain texte de l'écrit-tôt.
    Je cherche comment dire à la maitresse que je n'aime pas ma responsabilité...

    j'aimerais comprendre / connaitre: Des questions qu'il se pose, des associations d'idées suite à une leçon, à une lecture, des thèmes qu'il aimerait voir abordés : au moment où il y pense, l'élève peut aussi l'écrire ici... et y revenir par la suite, par un "j'ai compris" par exemple, suite à une leçon ou à une recherche personnelle.
    exemples : J'aimerais comprendre comment se décompose le compost.
    J'aimerais connaitre la liste des pays de l'Union Européenne.


    En prime, autant que possible, j'aimerais que les élèves notent leurs impressions, leur ressenti. D'ailleurs, je vais travailler assez vite en vocabulaire sur la façon d'exprimer ce qu'on ressent, ce qu'on pense, autrement que par les éternels "c'était bien" et autres "cool !".
    Et on y trouvera aussi des références à ce qui s'est passé de "non-scolaire" d'ailleurs : "Damien a fêté son anniversaire et son gâteau était super bon" ou "Le photographe est venu et on a du attendre longtemps mais je pense que la photo sera réussie"...


    Et entre toutes ces phrases, des dessins, des schémas, une personnalisation de ce cahier pour qu'il soit vraiment "à l'élève" ! On peut imaginer que certaines phrases soient en couleur, ou sur un papier différent collé dans le cahier. On peut aller jusqu'à des pages "scrapbookées" ou l'utilisation de lapbooks (quand on aura essayé la chose)... bref, au choix de l'élève (en fonction du temps qu'il a... c'est pas  travail d'art plastique non plus...).


    Enfin, j'aimerais aussi qu'on puisse y voir des phrases écrites à la maison, sur le même modèle.Le cahier d'apprentissages
    On peut imaginer qu'une élève qui n'avait pas compris la division posée, en ait parlé à sa cousine qui lui a réexpliqué avec ses mots, déclenchant l'étincelle chez l'élève. Elle pourra noter : "Grâce à Juliette, j'ai compris comment poser une division ; je suis soulagée, je pourrai aller au tableau demain, à l'école".

     

    Voilà... voilà dans l'idéal à quoi j'aimerais que ce cahier d'apprentissage ressemble.
    Je vais y passer du temps sur les 3 premiers jours, pour expliquer, donner des exemples, aiguiller... et j'espère que la mayonnaise prendra.
    Ah, et pour l'orthographe des phrases, même principe que dans le cahier d'écrivain : on longe le texte, dans la marge, avec un trait noir qui veut dire "non corrigé".
    Si le texte est corrigé (par la maitresse ou les parents...), on ajoute un trait de couleur à la gauche du trait noir, qui signifiera "texte corrigé".

    Pfiuuu ! Quelle prose ! Depuis le temps que je cogite tout ça, il fallait que ça sorte !
    Comme mon cahier d'apprentissage n'est encore un projet, il est susceptible d'évoluer et j'attends donc vos remarques, questions et autres suggestions... Merci !

     

     

     

    Le cahier d'apprentissages

     

    edit : 22 septembre : Vu sur l'univers de ma classe une idée qui m'a fait sauter de joie. Une fiche récapitulative de ce qui a été appris durant la semaine, sous forme de carte mentale.
    J'en ai fait une vite fait pour cette semaine, je vais la faire coller dans le cahier aux gamins demain, et je tâcherai de peaufiner un peu avant d'en faire un article complet. mais ça va bien compléter mon cahier d'apprentissages et clore la semaine  ! Super !

     

     

     

    ***J'ai souvent (le plus souvent) laissé pas mal de temps à mes élèves, pour qu'ils puissent quasiment tous terminer le travail demandé. Les meilleurs avaient fini en 10 minutes et s'occupaient en attendant que les autres (les 3 ou 4 plus lents exceptés) finissent le boulot.
    J'ai passé des années à courir après le temps, mais je trouvais ça plus juste, de laisser à chacun, selon son rythme, la chance de finir...
    Sauf que c'est pas juste une question de rythme, et qu'à force de rallonger pour "les plus lents" (ou les plus rêveurs), j'ai du faire passer à la trappe pas mal de choses...
    J'ai envie de changer d'optique, comme mon collègue de CM2 (et directeur) qui annonçait le temps prévu pour, par exemple, un exercice. A l'issu de ce temps, les élèves qui n'avaient pas fini devaient terminer à la maison. Il m'a dit avoir noté des progrès notables chez quasi tous les élèves, au niveau de la gestion du temps. Forcément, si on a le choix de "s'activer" un peu plus en classe pour éviter du boulot supplémentaire le soir, c'est tout bénef !
    Il va sans dire (mais ça va mieux en le disant ) que pour les élèves en difficulté, les "élèves dys", les exigeances ne seront pas les mêmes (travail raccourci, simplifié, mais quand même à finir !).

    Pin It

    14 commentaires
  • Ca y est, je l'ai faite !
    Bon, je me suis basée et sur ma pratique de cette année (et des années antérieures) et sur les habitudes de l'école (je suis arrivée l'an dernier, je m'adapte).

    Je vais donc leur demander :

    grand classeur1 grand classeur avec 6 intercalaires. L'an dernier j'en avais 12, le classeur est archi bourré, j'ai fait trop de photocopies...je vais me restreindre.
    Les 6 rubriques seront : Histoire, Géographie, Instruction Civique, Sciences, Lecture et Divers (oui, parce qu'il y en a toujours, des fiches "à part" qu'on ne sait pas où ranger...)



    1 classeur souple (ou classeur-cahier) et des pochettes plastiques :classeur souple
    j'y mettrai la fiche-éval d'allemand (faudra que je développe ça, c'est un système que j'ai vu fonctionner et qui me plait bien), la méthodologie (le temps que ça soit acquis), les choses à travailler (échelons, rituels...), l'emploi du temps, bref, tout ce dont ils peuvent avoir besoin pour travailler régulièrement.

    trieurun trieur : jusqu'à présent, j'avais une pochette cartonnée où ils mettaient les fiches en cours, avant de ranger dans le classeur. Une élève a acheté ça en cours d'année et j'ai trouvé ça pas mal : plus simple pour séparer les fiches des différentes matières et pour s'y retrouver. C'est une pochette de transit, quoi !

    6 grands cahiers 24x32 : Oui, je sais, ça fait beaucoup ^^ Mais 4 d'entre eux seront utilisés sur 2 ans. Au menu, donc : 


    - un cahier mémoire avec les leçons de français (devant) et celles de maths (derrière), une page gardée au début pour lister les leçons (index) et des pastilles de couleur à coller en haut pour indiquer la rubrique (conjugaison, vocabulaire, numération...).
    J'espère coller un minimum et rédiger un maximum. Je pense aussi, comme j'aurai des CM1 cette année que je projette de suivre au CM2, prendre une page par leçon, à compléter l'année suivante si besoin.
    grands cahiers

    - un cahier d'écrivain : pour recopier au propre (et illustrer, j'y tiens ^^) les textes longs ou les textes courts, les jeux d'écriture, bref, tout ce qu'on écrira...
    Je me lance aussi dans l'écriture libre, un petit peu chaque jour... "l'écrit-tôt".

    Quid encore des brouillons : chaque année j'hésite : garder ou jeter ?

    - un cahier d'allemand : ici, en Alsace, c'est allemand. J'y mettrai les leçons et les exercices, avec aussi un index et le même fonctionnement que pour le cahier mémoire : la possibilité de compléter l'an prochain.

    - un cahier d'évaluations : j'y collerai les évaluations sur feuille, mais je compte aussi tester des évaluations "à copier". Après tout, c'est aussi une compétence à évaluer et je compte bien bosser beaucoup là-dessus.

    - un cahier des arts : j'y mettrai à la fois l'histoire des arts (une page par oeuvre), la musique, les chants et les poésies.
    Je ne sais pas encore si je mélange ou si je m'organise "devant-derrière". Encore 2 mois pour y penser ^^

    - un cahier d'apprentissages : ça c'est l'innovation. J'ai lu quelques articles là-dessus, et je vais tenter "à ma sauce". Je ne demanderai pas de cahier de brouillon (quand vraiment on veut être brouillon, on prendra des feuilles dont un côté est inutilisé) ni de cahier de devoirs. Ce cahier servira donc à faire des exercices d'entrainement (à l'école ou à la maison), on y fera aussi le "journal" de ce qu'on a appris dans la journée, et devrait être un complément des leçons, un lien avec la famille... 

    5 petits cahiers : là aussi, certains seront utilisés sur 2 ans

    - un cahier du jour (+ un deuxième pour quand le 1er sera rempli^^). J'ai un peu peur que ça fasse double emploi avec le cahier d'apprentissages, mais bon, je ne vais pas le supprimer comme ça tout de suite, donc je vais jongler entre les deux pour faire les exercices, et on verra à l'usage...
    Je relance aussi le cahier de roulement : chaque jour, un autre élève fait le travail dans le cahier de roulement, "mémoire" de la classe.

    - un cahier petits cahiersmensuel: j'aimais bien ça quand j'étais petite, et j'ai envie de retenter : une dictée, un problème et des opérations, chaque mois, sur les deux ans... un truc qui fait un peu "examen", sérieux, soigné (enfin, plus soigné que les autres cahiers...) bref, un cahier mensuel "comme avant"^^

    - un cahier de liaison (avec le protège-cahier jaune, comme dans toute l'école)

    - un cahier de religion / morale : oui parce qu'en alsace, nous avons encore une heure par semaine de religion (avec intervenants) ou de morale (pour ceux qui ne veulent pas faire religion, et là, on s'y colle). C'est pénible, ça prend du temps (même programme national à faire avec 1h par semaine en moins) mais pour le moment, c'est toujours d'actualité.

    un agenda (un jour par page). J'ai toujours trouvé ça beaucoup plus pratique que le cahier de texte, et ça les prépare bien au collège.
    Là aussi ça fera peut-être double emploi avec le cahier d'apprentissages (je pensais noter les devoirs dedans aussi) mais pour anticiper, prévoir les trucs à faire sur plusieurs semaines, y'a que ça de vrai...

     

    Bon, voilà, avec en prime la trousse, le matériel de géométrie, les feutres et crayons de couleur, une ardoise (que j'utilise beaucoup), et en prime, parce que ça nous a manqué cette année, 2 boites de mouchoirs en papier !

     

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique