• Sur une idée (et une réalisation) de lala aime sa classe, une idée de rituel qui m'a plue et que je vais ajouter dans mon emploi du temps (si, si, y'aura encore de la place pour les leçons ).

    L'idée, c'est de travailler 5 minutes par jour, à partir d'une phrase (la même pour les 4 jours de la semaine), autant la grammaire que la conjugaison, le vocabulaire et même l'expression écrite. Jouer avec les mots, transformer, étoffer, un petit peu chaque jour. De quoi faire travailler les élèves sans qu'ils s'en rendent compte.La phrase de la semaine

    L'idée c'est aussi de garder une trame sur la semaine, un ordre : tous les lundi, on travaille sur la transformation de la phrase, sur les accords, etc... Les mardi, on cherche la nature des mots ; les jeudi sont consacrés au vocabulaire et le vendredi, c'est le jour de l'expression écrite. Mais lala explique ça bien plus en détail, inutile de paraphraser .

    On commencera la journée avec l'écriture, puis une petite phrase pour faire la transition, et on enchainera avec la dictée flash. Bon, faut que je freine sur les rituels, non ?

    Pin It

    2 commentaires
  • Dictées-flash de MalloryRendons à César ce qui est à Mallory : les dictées-flash viennent directement de chez elle, sans modification...

    Je ne développerai pas, donc, y'a quà aller voir chez elle, c'est tout bien expliqué.
    Et comme elle a déjà fait une deuxième série, j'ai même déjà de quoi faire l'an prochain...

    Je n'ai pas encore fait mon emploi du temps, mais je pense faire ces dictées en rituel le matin, après le quart d'heure d'écriture (l'écrit-tôt) et avant une ou l'autre leçon.

    Allez, pour le coup, je vais pouvoir me coucher tôt !

    Pin It

    votre commentaire
  • (Allez, j'avais envie de m'amuser, j'ai cherché un peu et j'ai trouvé ça... pas mal non ?L'écrit-tôt
    Du coup je pourrai faire travailler un peu les jeux de mots aux élèves...)

     

    L'écrit-tôtBon, après moultes (ça s'accorde ça ?) recherches sur mes blogs préférés, je me lance, à la manière de Mallory, qui a elle-même pêché l'idée chez zazou, et dans la veine aussi de l'Univers de ma classe. Je me lance dans quoi ? Ben, dans l'écrit-tôt, ou jogging d'écriture, ou écriture quotidienne. Bref, un rituel qui va m'occuper 15 minutes chaque matin.
    Si ! Si ! M'occuper moi aussi parce que je compte bien faire mon cahier d'écrivain moi aussi (parait que ça aide à motiver les élèves... et puis, j'aime écrire ! )

    Donc, chaque matin, le plus vite possible après l'entrée en classe, je vais demander à mes élèves d'écrire.
    Ecrire quoi ? ce qu'ils veulent : l'idée, c'est de dédramatiser l'acte d'écrire, de gagner en aisance, et de développer son imagination si on peut. C'est quelque chose qui manque à mes élèves (enfin, ceux de l'an dernier, c'était flagrant : très bons pour "appliquer" les leçons, mais quand il s'agissait d'imaginer, de créer, c'était galère).

    Je vais quand même me faire une petite affiche dans le genre de celle qu'a fait lala pour les "très à secs" qui ne savent pas quoi écrire... Mais j'espère bien que je n'en aurai pas besoin.

    L'écrit-tôtA priori, j'opte plutôt pour l'écriture libre, ce qui ne m'empêchera pas, de temps à autre, de leur proposer un sujet imposé, ou des contraintes comme je le faisais dans "la phrase du jour" cette année (une phrase à écrire dans le cahier du jour avec des contraintes en nombre de mots, temps utilisé ou mot à inclure par exemple).

    Autre point important : pas de correction systématique. C'est de l'expression écrite, pas de la dictée.
    MAIS ... parce qu'il y a un "mais"... j'ai un peu de mal avec les textes pas corrigés dans les cahiers. S'il se peut tout à fait que j'oublie des fautes, je préfère quand il y en a le moins possible, déjà pour que les élèves ne les intègrent pas en se relisant (ou en lisant les cahiers des autres) mais aussi pour que les parents ne bondissent pas en regardant les travaux de leurs enfants. Du coup, ne pas corriger, ça me gène un peu... Alors...
    ...J'ai songé à une solution : une marque qui dirait "ce texte n'est pas corrigé" et une autre qui dirait "ce texte est corrigé". Du coup, on sait à quoi s'attendre.

    Ces textes libres seront rédigés dans le cahier d'écrivain (dans lequel on trouvera aussi des mini-leçons pour améliorer l'expression écrite, ainsi que d'autres textes, réalisés à la suite des-dites leçons, travaillés au brouillon et recopiés au propre dans le cahier... je développerai )L'écrit-tôt
    Du coup, je vais demander aux élèves de tracer dans la marge, sur la longueur du texte, un trait noir. Les textes ainsi bordés seront identifiés comme "texte non corrigés".
    Ensuite, si on les corrige, on tracera un deuxième trait de couleur (au choix, ça changera) à la gauche du premier, ce qui identifiera donc le texte comme "texte corrigé".
    Qui corrigera ? La maîtresse ou les parents, selon le temps, l'envie, comme ça se présentera. Je pense ramasser chaque semaine 3 ou 4 cahiers d'écrivain et voir un petit peu ce qui s'y fait, corriger ce qui ne l'est pas, vérifier la copie des textes à mettre au propre.
    Bref, avec ce système, je laisse la place à l'écriture libre tout en prévoyant quand même une correction, à un moment ou à un autre (pas en rouge, hein ? en bleu ou noir à la limite).

    Autre chose : je ferai inscrire la date dans la marge, et les élèves pourront rajouter un titre par la suite.J'aimerais vraiment que ce cahier d'écrivain soit joli à regarder, qu'on ait envie d'y venir et d'y revenir. J'aimerais qu'ils puissent voir aussi l'évolution de leurs écrits, se dire "waow, j'écrivais peu en début d'année" et mesurer leurs progrès.

    A ce sujet, chez Mallory et Zazou on propose d'évaluer sous forme de graphique la "taille" des textes en fonction du nombre de mots. Je n'étais pas sûre de vouloir "compter les mots" tout de suite mais sur les conseils de Clocloabarr (voir commentaires), je vais débuter ça aussi.

    Télécharger « Graphique de suivi de l.pdf »

    Enfin, possibilité sera donnée aux élèves volontaires de venir lire leurs écrits, sur base du volontariat. Je pense leur proposer de le faire juste après l'écriture, mais aussi de profiter de temps qui me reste (quoi ? comment ça, y'en a jamais ?) pour faire passer les autres élèves volontaires qui n'en auraient pas eu le temps.
    Donc, en résumé, sur les 15 minutes : 5/7 minutes pour écrire, 3/4 minutes pour se relire et compter ses mots (nombre de mots au crayon dans la marge, à reporter sur la fiche graphique plus tard) et 5 minutes pour lire son texte si on le souhaite.

     

    L'écrit-tôt

     

    J'ai lu aussi, dans les commentaires des articles cités ci-dessus, une pratique consistant à proposer aux élèves d'écrire sur un support différent comme un des constituants des lapbooks. Je trouve ça sympa, c'est aussi une forme de contrainte d'écriture en même temps qu'une mise en valeur... à creuser.

    Voilà où j'en suis, mais j'ai hâte de commencer et de voir ce que ça donne !

    14/06/2014 : Bilan de fin d'année : très contente de ce cahier d'écrivain. Les élèves ont pris cet automatisme d'écrire dès le matin, et ils aiment raconter ce qu'ils ont fait ou ce qu'ils vont faire.
    Très contente aussi de ce système de trait noir (pas corrigé) + couleur (quand c'est corrigé) dans la marge. Ca me convient et au moins, on sait où en est le texte.
    J'ai eu un peu de mal à me tenir à mes deux cahiers par jour à corriger... il faudra que je sois plus rigoureuse. Sinon, on prend du retard et après, c'est très long.
    L'alternance des textes libres du matin et d'autres textes est sympa aussi, le cahier est chouette à regarder.
    Déçue enfin par le manque d'envie de lire de mes élèves... 3/4 ont eu envie de partager tout au long de l'année, les autres ne voulaient pas lire leur texte... Trouver une "carotte" peut-être...

     

     

    Pin It

    19 commentaires
  • Les petits papiersGrâce à charivari et à ses résolutions, j'ai passé une bonne partie de la journée à chercher un peu partout et à réfléchir à des rituels à mettre en place dans ma classe de CM1 à la rentrée prochaine.

    Je pense effectivement qu'ils peuvent apporter, lors d'un moment sympa, un temps de révision ou d'apprentissage non négligeable.

     

     

    Premier rituel que je souhaite mettre en place, les petits papiers. J'ai trouvé l'idée chez charivari (oui, encore !) et chez orphys, et j'ai trouvé ça génial.

    Je pense mettre en place ce rituel en début d'après-midi, en rentrant, histoire de se poser et de se "mettre dans l'ambiance". Les petits papiers
    L'idée est donc de placer ces petits papiers dans une jolie boîte
    (m'en vais leur décorer la-dite boite en scrapbooking, tiens... ), et de faire tirer par un élève, chaque jour, l'un de ces papiers, de le lire à la classe et... de voir ce qui se passe.


    Les petits papiersY'a de quoi rire, réfléchir, chercher, apprendre, ou juste apprécier...
    J'aime vraiment l'idée et je suis super contente de ce qui existe déjà (quel boulot !) et je vais donc les utiliser comme ça ! Y'a plus qu'à imprimer, copier et plier...
    Et j'ai hâte de voir ce que ça donne !


    Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique