• Dirlos, dirlettes, une seule chose en tête, aller voir chez Rigolett !

    Elle a mis en ligne son agenda du directeur pour l'année à venir, et j'ai tellement aimé celui de l'an dernier que je me suis précipitée ! Un agenda avec de la place pour tout noter, des idées, des "to do list", tout ce qu'il faut pour organiser son année !

    Merci Rigolett !

     

    Rigolett a remis ça !

    Pin It

    votre commentaire
  • Présence des oursons Pour notifier leur présence, mes petits élèves vont afficher une petit ours portant leur nom. J'ai choisi de ne pas utiliser d'illustration d'un album de rentrée, contrairement à l'an dernier ; j'ai préféré un dessin plus neutre qui sera utilisé toute l'année.

    Le matin, les étiquettes seront rassemblées sur une partie du tableau recouverte d'un papier noir, en forme de grotte.
    Quand les enfants arrivent, ils cherchent leur prénom et placent leur étiquette sur l'affiche de "l'école".
    J'ai choisi une image tirée de Calinours va à l'école, que j'ai agrandie avec d'autres image de l'album, et en copiant-collant des morceaux.
    Puis, je l'ai imprimée à partir du PDF, en choisissant l'option "affiche" et en agrandissant à 300%.
    Plastifiée, découpée et scotchée, ça donne une surface suffisante pour mes 30 petits-moyens.

     

     

     

    Présence des oursons

     

    Télécharger « fond école.pdf »


    J'ai choisi deux oursons qui se ressemblent : l'ours à 4 pattes sera pour les petits (avec prénom en majuscules) et l'ours debout sera pour les moyens, (avec prénom en minuscule).

    Présence des oursons Présence des oursons

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cette année, comme mon coin regroupement est devant un tableau magnétique, je collerai des aimants derrière chaque image (au lieu des scratchs des années précédentes)

    J'ajouterai des photos la semaine prochaine, quand j'aurai mis ça en place dans ma classe (punaise, la rentrée approche... argh ! )

     

    Pin It

    3 commentaires
  • J'avais déjà travaillé autour des sentiments (mais pas seulement) quand je m'occupais de loups, il y a deux ans... je remets ça avec les ours.

    "Pas seulement" parce que si nous allons rencontrer la colère, la peur, la joie, etc... il y aura aussi des situations comme "je suis timide" ou "c'est étonnant"...

    J'ai préparé une série d'images, de portraits d'ours qui expriment quelque chose... J'ai détouré les personnages pour qu'il n'y ait aucune "explication extérieure" et que ce soit aux enfants de trouver "ce qui se passe".

    Bon, voici les images, et ensuite, une liste (à compléter... j'attends vos idées) de tout ce que je vais faire avec :

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Que se passe-t-il chez les ours ?Que se passe-t-il chez les ours ?

     

     

     

     

     

     

     


    J'ai choisi des images différentes, assez grandes, que nous allons exploiter de plusieurs manières :

    - imaginer et dire : dire ce qui se passe, que ressent l'ours, et pourquoi
    - classement : les images tristes, les images gaies, etc... et on discute : lesquelles on préfère ? pourquoi ?
    (nombre d'images proposées différent selon  l'utilisation avec les Petits ou les Moyens, et je commence avec peu d'image, j'ajoute au fur et à mesure dans l'année, ce qui permet de rattacher "ah, cette image ressemble à celle-là parce que là aussi, l'ours a l'air triste")

    - mime : on essaie de faire la même tête que sur l'image
    - motricité : comment on se déplace quand on est triste, joyeux, etc... après étude de l'image
    - raconter : "moi, j'étais triste quand..."  ; "j'étais en colère parce que..."
    - jouer : à deux personnages, rejouer la scène qu'on aura imaginée
    - imaginer une histoire avec 3 ou 4 images : "l'ours joue, il est content, mais il tombe, il a mal alors il est triste, mais sa maman vient le consoler"
    - modèle de dessin pour un visage triste, ou en colère, ou heureux...

    - coin "découverte de soi" : après la Toussaint, quand on aura travaillé sur ces images un moment, elle seront mises dans un coin avec des miroirs, où les enfants pourront s'essayer eux-mêmes à reproduire les visages.

    Voilà, si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas.
    J'ai beaucoup utilisé les têtes de loups tout au long de l'année, et j'ai même eu, en fin d'année, des enfants qui allaient spontanément chercher une image pour me montrer comment ils se sentaient.
    J'espère avoir d'aussi beaux moments cette année...

    PS : ce sont des documents "images" en .jpeg
    Vous imprimez celles que vous voulez, pas forcément toutes...

    Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires